LA GRANDE CAMPAGNE
DE DÉSINFORMATION
POUR ERNST & YOUNG

Parler à l'externe en s'adressant à l'interne.

 

CONTEXTE

Ernst & Young emménage dans la Tour First. Le déménagement suscite, comme toujours, une inquiétude chez les collaborateurs liée au changement des habitudes, à la peur « que ce soit moins bien ».

A l’occasion de ce déménagement, le management veut communiquer sur plusieurs règles de vie pour optimiser le nouvel environnement de travail:
1/ Respecter le silence dans les lieux de travail collectifs
2/ Faire attention à sa consommation de papier
3/ Intégrer les assistantes dans un travail plus collaboratif (archivage, knowledge management, team organisation, etc.)
4/ Veiller à recourir aux services d’archivage à la fin des missions et ranger son espace de travail à la fin de la journée.

Plutôt que de faire un dépliant supplémentaire qui finira à la poubelle, la DirCom d'EY décide de frapper un grand coup et de faire le buzz...

ENJEUX DE LA CAMPAGNE

Profiter d'une communication sur un sujet fonctionnel pour nourrir la marque employeur et différencier EY de ses concurrents qui ont une image très similaire. L'objectif est d'installer une relation Employeur / Employé mature et responsable.


La stratégie: parodier tous les codes de la communication corporate pour faire à EY un pas de côté qui le distinguera des concurrents.  La campagne s'appuie sur la série Brother & Brother (Canal+) qui est une satire corrosive des cabinets de conseil. Le dispositif de campagne prévoit un mécanisme "fusible" qui protège EY des risques d'une communication audacieuse: EY reprend la parole à la fin de chaque film et se démarque de la parodie tout en la portant.

L'objectif sera atteint si, au-delà de l'information fonctionnelle des règles de vie, EY a pu transmettre à ses publics externes (futurs diplômés, presse) un positionnement de marque employeur.

 

UN BUZZ RÉUSSI

TOPCOM D'ARGENT

Une campagne louée pour son audace, son style décalé, mais surtout pour sa pertinence stratégique et sa capacité à nourrir la marque employeur d'EY en prenant à contre-pied les codes de communication du secteur de façon pertinente.

ERNST & YOUNG,

ÇA DÉMÉNAGE

"Réalisée sans agence classique mais avec la société de création de brand content 181 degrés qui a assuré aussi bien la stratégie, la création que la production.

En plus d'avoir un discours valorisant pour les salariés, ces vidéos donnent en externe une image "employeur" d'Ernst & Young qui devrait séduire d'éventuels candidats de la génération Y. Le comble pour cette campagne liée à un déménagement serait qu'elle fasse un carton."

ET SI LA COM INTERNE

NE MANQUAIT PAS D'HUMOUR?

"Une campagne de communication interne particulièrement drôle réalisée pour Ernst & Young, l’une des sociétés les plus sérieuses du monde."


Nicolas Bordas,

Vice-Président International TBWA\Worldwide et Membre du Board de OMNICOM Europe

 

TOUS AVEC JOSÉ

CONTRE LE TRIATHLON CE TRUC DE OUF !

POUR LA FFTRI

Voir notre portfolio

 

CONTEXTE

Un enjeu d'image et de notoriété.

La Fédération Française de Triathlon souhaite démocratiser l'accès à la pratique de ce sport, trop souvent associé à l'Iron Man, aux hommes et aux CSP+. Bref, un sport extrême et un peu trop sérieux.

L'objectif: mieux faire connaître le triathlon et montrer que ce sport véhicule des valeurs de vie saines et s'adresse à tous (femmes, enfants, personnes handicapées etc.). Il s'agit notamment d'expliquer que la discipline comporte plusieurs formules pour s'adapter à toutes les envies de pratique.

STRATÉGIE

Valoriser le triathlon via un angle décalé.

Nous avons imaginé un anti-triathlon qui infiltre un club: un personnage attachant mais avec une hygiène de vie effroyable et une image peu attirante. Il se donne pour mission de dénoncer tous les méfaits du triathlon: santé, forme physique, corps de rêve, esprit d'équipe etc.


José Martinez est né.

UNE CAMPAGNE CROSSMEDIA

Organiser le buzz.

Community Management: l'histoire commence sur la page Facebook de José Martinez qui découvre de drôles de gars qui passent de la natation au vélo à la course sur son lieu de vacances...il veut en savoir plus et infiltre "cette secte".

Une chaîne YT est créée pour héberger les vidéos de José avec un hashtag militant: tous avec José contre le Triathlon ce truc de ouf !

Un site de campagne tenu "par" José fait l'éloge de la malbouffe et du bofisme.

Un relais RP auprès de la presse sportive.

ASSUMER LA STRATÉGIE.

Pour garantir la réussite.

La FFTri envoie même un communiqué à ses adhérents en les prévenant qu'une personne mal intentionnée a infiltré la fédération pour chercher à lui nuire. Ambiance!

 

LA FFTRI FAIT LE BUZZ

COUVERTURE PRESSE

La presse spécialisée relaie largement le buzz, créant même parfois l'ambiguïté entre fake news et info réelle.

500 000 VUES POUR JOSÉ!

Sur l'ensemble des plateformes, José fait un carton et élargit l'audience d'une discipline qui gagne en notoriété.

LE SUCCÈS ENTRAÎNE UNE SAISON 2

Mais cette fois...tout bascule. José, qui croyait noyauter le triathlon, est en fait lui aussi tombé accroc.


Il est contacté par la FFTRI pour devenir le porte-parole international car il incarne à lui tout seul ce que le triathlon apporte à notre vie.

José prend même en charge l'équipe de France à 3 mois des J.O. de Rio!

 
 

CAMPAGNE IN-FIRMS

POUR LE FREE HANDI'SE TROPHY

Comment acquérir une notoriété en 1 seule campagne.

CONTEXTE

Le Free Handi'se Trophy est une superbe initiative: un raid sportif inter-entreprises destiné à promouvoir l'insertion professionnelle des personnes handicapées. A seulement 3 mois de sa première édition, le FHT est totalement inconnu de ses cibles, les sociétés du CAC 40.

Nous avons un mois pour créer sa notoriété et inciter les grands groupes à le rejoindre.

STRATEGIE

Nous sommes partis d'un principe simple: une association à but non lucratif militant pour l'emploi des personnes handicapées est inattaquable moralement. Elle peut tout se permettre en communication puisque sa finalité n'est pas commerciale mais altruiste.

Nous avons alors imaginé une campagne choc montrant à quel résultat on arrive si on réduit une personne à son handicap.

Le dispositif de campagne prévoyait un chemin assez long vers la révélation pour construire le réalisme. Nous acceptions de perdre du monde pour atteindre une révélation plus violente pour ceux qui allaient au bout et ainsi générer du buzz RP.

UN VRAI FAUX PATRON: PATRICE LORIOT

Un email envoyé à toutes les missions du CAC 40 de la part de la société "in-Firms". La société, inconnue, émet tout de suite un message ambigu et qui met mal à l'aise.

L'email invite à regarder une vidéo "pour en savoir plus".

LA VIDÉO CHOC SUR YOUTUBE

Une vidéo mal filmée, dans des locaux sombres, un personnage mal rasé et qui n'inspire pas confiance. In-Firms propose des solutions inacceptables pour permettre aux entreprises de ne pas payer les pénalités liées à l'embauche des personnes handicapées.

 
 

LE SITE IN-FIRMS...

Le site internet était un florilège de provocations de mauvais goût. Il incitait l'internaute à la curiosité: "jusqu'où cette entreprise horrible est-elle capable d'aller ?".

...ET LA RÉVÉLATION DU FHT.

Au bout de 3 secondes, le site disparaissait pour laisser place à un dispositif classique de révélation.

 

UN BUZZ IMMÉDIAT

"UNE SITUATION CRÉDIBLE"

Une vidéo qui met en scène le directeur d'une agence d'intérim, baptisée In-Firms, qui propose rien moins que de louer sur catalogue des employés handicapés!

L'effet est garanti: s'il ne va pas jusqu'au bout de la vidéo et qu'il ne clique pas sur le lien lui permettant d'être redirigé sur le site du raid interentreprises, l'internaute croit dur comme fer à ce qu'il a vu et est choqué par tant de cynisme. 

                                                                                         Le Figaro

"PATRON, LOUEZ UN HANDICAPÉ SUR CATALOGUE"

Choquant? Oui, si In-firms n'était pas une entreprise fictive, destinée à faire bouger les consciences. Un simple clic permet de lever les doutes. "Nous n'en sommes pas encore là. Mais n'attendons pas d'y arriver. Changeons notre regard sur le handicap", peut-on lire avant d'être redirigé vers le site du Free Handi'se Trophy, un raid inter-entreprises qui rassemblera une vingtaine d'équipes de salariés handicapés et valides fin mai. 

                                                                                         L'Express

 

Agence 181°